Votre nouveau chien

Maintenir en bonne santé

Maintenir en bonne santé

Maintenir son chien en forme et en bonne santé

Tout bon vétérinaire vous dira que mieux vaut prévenir que guérir. Par conséquent, en plus de lui fournir un régime nutritif et équilibré, vous pouvez aider votre chiot à bien se développer en lui faisant faire de l'exercice et en le surveillant régulièrement, notamment ses dents.

Exercice

Rester en former est aussi important pour votre chiot que pour vous. Des exercices sains aident les chiots à être pleins d'énergie, à rester en forme et à construire un système immunitaire solide leur évitant de tomber malade trop souvent. Mais attention tout de même aux excès d'exercice.

Au départ, le chiot a uniquement besoin de jouer librement dans le jardin ou dans un parc. L'éleveur vous donnera certainement un programme d'exercices à suivre. Si ce n'est pas le cas, demandez-le-lui. En plus de maintenir le chiot en grande forme, l'exercice constitue également un moyen essentiel de socialisation lui permettant de jouer librement avec les autres chiens et les personnes. Cependant, évitez les jeux extrêmement violents, notamment avec des races plus grandes, dans la mesure où ces derniers pourraient endommager ses articulations en cours de croissance.

Entraînez votre chien à marcher correctement en laisse sans tirer, même si plus tard il doit sortir rarement en laisse. Un harnais permet de faire un apprentissage en douceur mais n'utilisez jamais de collier étrangleur : c'est une technique obsolète depuis longtemps et qui peut s'avérer très dangereuse, notamment pour les chiots.  Rendez l'exercice intéressant, ça sera plus plaisant pour vous et votre chien. Faire le tour du même pâté de maisons trois fois le matin et le soir est ennuyeux pour votre chiot, comme pour vous. Jouer à rapporter des balles et des jouets (jamais des bâtons en raison de leur caractère dangereux) peut constituer un bon moyen pour capter l'intérêt de votre chiot. Par ailleurs, le fait que les membres de la famille se cachent pendant une promenade est un grand classique qui développe les aptitudes en matière de pistage. Si vous vivez à la campagne, prévoyez quelques promenades sur la route afin de veiller à la bonne tenue des ongles de votre chiot et à l'amélioration de son comportement quand il est en laisse.

Pensez également à essayer d'autres formes d'exercices. Existe-t-il une piscine pour chiens près de chez vous, par exemple ? Certaines races, comme les Terre-Neuve et les Retrievers, adorent barboter.

Visite chez le vétérinaire

En supposant que vous ayez déjà choisi un vétérinaire près de chez vous, essayez d'organiser une visite le tout premier jour où vous récupérez votre chiot. Dites-lui que c'est une visite de contrôle pour un nouveau chiot. Dans ce cas, il souhaitera peut-être prendre un peu plus de temps que les 10 minutes de consultation habituelle. Une fois dans le cabinet, gardez votre chiot sur vos genoux et à l'écart des autres chiens. Ils pourraient être malades et un chiot est particulièrement sensible aux maladies. Il est bon de prendre avec vous quelques friandises. Vous pourrez ainsi demander au vétérinaire et aux infirmières de récompenser votre chiot pendant l'examen.

A la première consultation, le vétérinaire fera un examen général de votre chiot et parlera des vaccinations avec vous alors n'oubliez pas d'emporter les informations concernant tout traitement antérieur (l'éleveur a dû vous remettre les certificats de vaccination). Votre vétérinaire vous parlera également des vers et des puces, de l'identification par micro-puce ainsi que de la stérilisation. Il répondra également aux questions que vous vous posez sur la santé, l'alimentation, l'exercice ou le toilettage. N'oubliez pas de demander des informations sur les « réunions de chiots » et les cours de dressage ayant lieu au cabinet ou aux alentours.

Examens réguliers

Les chiots tombent souvent malades. La plupart des maladies sont mieux traitées et coûtent moins cher quand elles sont détectées rapidement. Il est donc important de faire vous-même un bilan de santé de votre chiot une fois par mois. Par ailleurs, il vaut toujours mieux prendre des précautions si vous suspectez que quelque chose ne va pas. Ainsi, n'hésitez pas à emmener votre chiot chez le vétérinaire. Voici une liste des éléments à surveiller :

Corps : en tâtant, vous devez pouvoir sentir les côtes et rien d'autre. Il doit y avoir une « taille » entre les côtes de votre chiot et ses hanches, et le ventre ne doit pas s'affaisser. Cliquez ici pour en savoir plus sur la façon de vérifier l'état du corps de votre chiot.

Oreilles : elles doivent être propres et dépourvues de cire épaisse marron (ou verte), et ne pas dégager d'odeur. Certaines races de chiens à longues oreilles nécessitent un nettoyage régulier, avec des produits spéciaux pour les oreilles (disponibles auprès de votre vétérinaire). Cependant, faites attention à ce que vous utilisez pour cette opération : la peau de votre petit compagnon est très sensible. Par ailleurs, ne nettoyez pas trop vigoureusement ni trop en profondeur. Vous risqueriez de perforer le tympan.

Yeux : ils doivent être brillants et clairs et ne pas être larmoyants, rouges ou enflammés. Votre chiot ne doit pas être effrayé par la lumière, comme si elle lui faisait mal aux yeux.

Nez : la surface doit être dépourvue de croûtes et le nez ne doit pas couler ni saigner. Sa couleur peut varier dans le temps. Dans de nombreux cas, c'est normal. Cependant, dans certaines circonstances, un changement de la couleur de pigmentation peut être le signe d'un problème de santé. Il est toujours conseillé de consulter votre vétérinaire si vous remarquez un changement.

Haleine : une mauvaise haleine peut indiquer des problèmes digestifs ou dentaires, pouvant déboucher éventuellement sur des problèmes organiques. Les dents doivent être blanches, sans excès de tartre (qui les rend épaisses et marrons). Les gencives, quant à elles, doivent être roses ou noires, mais pas rouges ni gonflées.

Peau et pelage : la peau de votre chiot peut être rose ou noire, en fonction de ses pigments naturels. Elle doit être dépourvue de saletés ou de plaies. Le pelage doit être plus ou moins épais (en fonction de la race) et brillant, et dépourvu de poils cassés. Votre compagnon peut perdre des poils tout au long de l'année mais la perte est généralement plus importante en été et à l'automne. Vous avez alors besoin d'un bon aspirateur. Certaines races comme les caniches ne perdent pas leurs poils, bien qu'ils aient besoin d'être régulièrement tondus. N'oubliez donc pas d'inclure cet élément dans votre budget si vous ne pouvez pas le faire vous-même.

Ongles : ils doivent être doux et peuvent être blancs ou noirs. Les ongles rugueux et qui cassent facilement doivent être surveillés. Lorsque vous vérifiez les ongles, n'oubliez pas les ergots situés à l'intérieur de la patte, juste en-dessous du poignet. Chez certains chiens, ces ergots sont situés sur les pattes de devant ; certains en ont sur les pattes de devant et de derrière ; et certains n'en ont pas du tout. Demandez à votre vétérinaire de vous montrer comment couper les ongles de votre chiot afin de les entretenir.

 Soins dentaires

Les dents et les gencives de votre chiot sont aussi vulnérables aux maladies que les vôtres, et peuvent devenir une source d'inconfort, d'halitose et même de maladie rénale ou cardiaque si elles ne sont pas traitées correctement. Un simple brossage régulier peut vous aider à éviter les maladies des gencives et les pertes de dents. Il vaut mieux prendre ces bonnes habitudes lorsque votre chien est encore un chiot, afin qu'il y soit habitué. Utilisez un dentifrice canin aux enzymes (goût viande, menthe et malt) mais n'utilisez jamais de dentifrice humain.

Commencez par remonter simplement les lèvres de chaque côté de la bouche de votre chiot avant de progresser en frottant les dents avec un doigt enveloppé dans une gaze ou un gant de toilette. Ne vous embêtez pas à frotter ou à nettoyer la surface interne des dents parce que, contrairement aux humains, les chiens ont tendance à accumuler la plaque principalement sur les surfaces externes. Puis, après chaque nettoyage, donnez au « patient » une friandise, il l'a bien méritée !

Si votre chien ne veut pas que vous lui touchiez la bouche (problème courant quand les soins dentaires démarrent quand il est plus grand), il existe un grand nombre de solutions alternatives : les gels hygiéniques oraux, disponibles auprès de votre vétérinaire, qui contiennent des enzymes permettant d'inhiber les bactéries responsables de la formation de la plaque ; les tampons dentaires qui collent aux gencives ; les jouets à mâcher et les produits à mâcher comportant une formule dentaire spécifique pour réduire le tartre et masser les gencives. Les produits alimentaires secs pour chiens peuvent également permettre d'éliminer la plaque et le tartre.

Expert

CONSULTEZ UN EXPERT

Vous avez une question sur la nutrition ou la santé de votre animal ? N'hésitez pas à contacter notre vétérinaire et son équipe d'experts.


Continuer

Expert

1 femme, 2 chiens, 800 km

Rachel parcourera en autonomie avec ses 2 chiennes le plus long trail d’Europe situé au-dessus du cercle polaire.

SUIVEZ L’AVENTURE

Expert

REJOIGNEZ-NOUS

La Newsletter PURINA : entrez dans la communauté et bénéficiez de nombreux avantages !

Continuer

À propos des cookies sur ce site:
Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour nous permettre, ainsi que nos partenaires, de vous reconnaître et de comprendre comment vous utilisez notre site. Accédez à notre outil de consentement aux cookies, comme on peut le voir sur chaque page, pour consulter une liste complète de ces technologies et nous signaler si elles peuvent être utilisées sur votre appareil. En continuant d'utiliser ce site vous donnez votre consentement.