Votre nouveau chien

Caractéristiques des races

Caractéristiques des races

Les races et leurs besoins

Si vous envisagez d'acquérir un chien avec pedigree, il vous faudra vous renseigner. Les nombreuses races possèdent des caractéristiques très différentes et leurs comportements peuvent être attribués au rôle spécifique pour lequel chacune était élevée à l'origine. Vous en saurez plus sur chaque race en particulier en vous informant auprès des éleveurs professionnels, les associations d'éleveurs et les vétérinaires.

Les terriers

À l'origine, les terriers étaient élevés pour fouiller le sol (d'où leur nom : «terra» en latin signifie «terre»). Les terriers sont des chiens robustes et réputés pour leur nature obstinée, fougueuse et résistante. Ce sont des animaux de compagnie adorables et si vous affectionnez particulièrement les chiens débordant d'énergie, le terrier peut s'avérer un excellent choix.

Le pelage du terrier est en général peu fragile, ce qui lui permet de se protéger contre les bruyères, les griffes des proies. La plupart des terriers sont relativement petits (ce qui leur permet de se glisser dans de petits trous). Mais il existe également des variétés de taille moyenne tel que l'Airdale terrier, le plus grand de tous, considéré comme le roi des terriers. Leur instinct les pousse naturellement à attraper des animaux de proie. Il s'agit donc d'être très prudent lorsque vous accueillez un terrier dans une habitation où vivent des chats. Soyez toujours sur vos gardes lorsqu'un terrier rôde autour du hamster ou du lapin de la maison. Par ailleurs, les terriers adorent creuser des trous et, si vous tenez à votre jardin, il peut s'avérer très utile de construire un bac à sable où vous enfouirez quelques jouets. Afin d'éviter que votre terrier ne s'échappe en construisant des tunnels, songez à installer une clôture profondément enfouie dans le sol.

Les limiers

Les limiers sont élevés pour localiser leurs proies, soit par le flair (les bassets, par exemple), soit par la vue (les lévriers). Leur attitude et leur comportement spécifiques sont dus à leur manière de chasser, laquelle nous fournit, par ailleurs, de bonnes indications sur la manière de les dresser. Les chiens de chasse apparaissent souvent comme une race de chiens distants et empreints de dignité… jusqu'à ce qu'on les connaisse ! Il existe de nombreuses races à poils, comme le Beagle à poils lisses, le basset griffon Vendeen à poils durs, et le très séduisant Saluki ou lévrier afghan. Les limiers se présentent, eux aussi, sous toutes les formes et sous toutes les tailles, du teckel miniature au whippet, sans oublier le plus grand de toutes les races : le lévrier irlandais.

Les chiens de chasse nécessitent de longues séances d'exercices. Quelques sprints par jour feront le plus grand bien aux lévriers, élevés pour leurs performances dans les activités qui nécessitent rapidité immédiate et précision. Dotés d'un instinct de chasseurs extrêmement bien développé, les lévriers peuvent poser problème au contact des chats et ne doivent être lâchés que s'ils ne représentent aucun danger pour les races plus petites et qu'ils répondent fidèlement à l'appel lorsqu'on leur intime l'ordre de revenir.

Les chiens de chasse qui localisent leur proie grâce au flair adorent enfouir leur museau dans le sol pour y repérer les odeurs qui les intéressent. Par conséquent, il est nécessaire d'examiner régulièrement les oreilles et le museau du chien afin de les débarrasser des tiques et des épines. Ils font souvent preuve d'autonomie, ce qui vous amènera à devoir insister fortement pour les faire obéir aux injonctions lors des exercices de rappel.

Chien de chasse

Les chiens de chasse sont élevés pour accompagner les chasseurs. Ils localisent, débusquent le gibier et rapportent leur proie à leur maître. Cette race comprend :

  • Les épagneuls (comme l'épagneul cocker et l'épagneul springer anglais)
  • Les retrievers (par exemple, le labrador retriever ou le golden retriever)
  • Les chiens de chasse, d'arrêt, et rapporteurs de gibier (comme le braque allemand à poils courts et le braque hongrois)
  • Les setters (comme le setter irlandais et le setter anglais)

Dans le passé, chaque chien de chasse avait une fonction spécifique. Les setters recherchaient les oiseaux et marquaient un « arrêt » ou restaient « immobiles » lorsqu'ils en trouvaient. Les épagneuls débusquaient les oiseaux et les tuaient, tandis que les retrievers rapportaient la proie. Par la suite, des races de chiens furent élevées pour pouvoir à la fois chasser, pointer le gibier et le rapporter, assumant ainsi les trois fonctions, comme le Munsterlander, le chien « multifonctionnel » dans la catégorie des chiens de chasse.

En général, les chiens de chasse ont un poil mi-long, qui les protège des broussailles lors de leurs activités. C'est dans cette catégorie que se retrouvent les races les plus populaires en Belgique, comme le labrador, le golden retriever et l'épagneul cocker. Tous sont des animaux de compagnie adorables réputés pour leurs excellents rapports avec les enfants au sein de la famille.

Les chiens de chasse sont des animaux de compagnie dynamiques et intelligents, mais ils nécessitent de faire beaucoup d'exercice et doivent être stimulés mentalement afin qu'ils aient une occupation. En général, ils ont de longues oreilles et peuvent être sujets aux infections. Un contrôle régulier est donc nécessaire.

Les chiens de berger

Bon nombre de chiens appartenant au groupe des chiens de berger ont été élevés pour garder les troupeaux de moutons, comme les collies, mais d'autres menaient le bétail et les animaux de plus grande taille (comme le Lancashire heeler). Les chiens finnois de Laponie et les samoyeds étaient élevés pour garder les troupeaux de rennes, et le berger des Pyrénées pour protéger les brebis contre les loups, voire les ours ! Travaillant dans toutes les conditions climatiques, les chiens de bergers se sont dotés d'une double couche de fourrure « imperméable ».

Les chiens de berger sont réputés pour leur intelligence, ce qui signifie qu'ils ne sont pas toujours très faciles à manier et à éduquer. Il leur faudra donc une éducation amusante et distrayante pour stimuler leur cerveau, sans quoi ils risquent très vite de prendre les joggers, les cyclistes, et même les voitures, pour un troupeau de bétail ! 

Bon nombre de propriétaires de chiens de berger font du sport avec leur chien – exercices d'agilité, le Flyball ou l'obéissance rythmée – afin de les occuper et de consolider leur relation avec l'animal. Leur pelage particulier nécessite un toilettage régulier pour éviter que le poil ne s'emmêle.

Les chiens travailleurs

À l'origine, les chiens travailleurs étaient élevés pour exécuter un large éventail de tâches pour aider leur maître, et certains d'entre eux accomplissaient de véritables exploits.

  • Le Doberman était élevé pour protéger son maître, le collecteur d'impôts Louis Dobermann.
  • Le husky de Sibérie était un chien de traîneau au service de la tribu Chuckchi au Pôle Nord.
  • Le Saint-Bernard a sauvé la vie de voyageurs égarés dans les Alpes.
  • Le grand danois était élevé, à l'origine, pour chasser des meutes de sangliers.
  • Le rottweiler menait et gardait le bétail.
  • Le Terre-Neuve, le chien des pêcheurs, était dressé pour surveiller les filets dans l'eau.

Les chiens travailleurs sont généralement de grande taille (le plus petit étant le pinscher allemand) et certains sont de véritables géants, comme le grand danois ou le Saint Bernard.

Si vous vous intéressez aux races moins communes, il est très important de vous renseigner sur les origines du chien. Par exemple, les huskies de Sibérie, élevés pour la course et le tractage, auront besoin de beaucoup plus d'entraînement à la laisse. Avec les chiens de garde, il vous faudra entreprendre tout un travail de socialisation de l'animal afin qu'il se familiarise avec l'entourage et s'habitue à considérer les humains comme des amis et non comme une menace. Un bon éleveur vous conseillera sur les caractéristiques comportementales de l'animal et vous indiquera comment éviter tout problème éventuel.

Les chiens d'agrément

Tous les chiens de race pure ne possèdent pas un ancêtre travailleur. Les chiens d'agrément étaient essentiellement élevés pour devenir le meilleur compagnon de l'homme, et leur petite taille convenait parfaitement aux dames de la noblesse, lesquelles pouvaient les emporter partout avec elles et les poser sur les genoux. Symboles de richesse et de la royauté, ces petits compagnons se vendaient souvent très cher et gagnèrent ainsi une popularité qui les associait à un véritable phénomène de mode.

Les chiens de compagnie ne nécessitent pas de faire beaucoup d'exercices et recherchent avant tout l'affection des humains. Ils peuvent d'ailleurs se mettre très en colère car ils ne supportent pas de rester seuls trop longtemps. Leur pelage nécessite également d'être entretenu, et si votre train de vie ne vous permet pas de consacrer du temps au toilettage, optez pour une variété qui nécessite moins de soins comme le pug à poils courts ou l'épagneul Cavalier King Charles

Chiens utilitaires

Il s'agit d'un ensemble assez hétéroclite qu'il est difficile de classer parmi les autres pedigree. La catégorie des chiens utilitaires regroupe différentes races allant du séduisant petit Shih Tzu au grand et athlétique dalmatien à poils courts, et du caniche caché sous sa coiffure au chien nu mexicain tout chauve. Parmi les plus communs, on trouve : 

  • L'Akita – un chien de garde et de chasse grand et puissant, originaire du Japon
  • Le Boston terrier – un chien de combat.
  • Le Bouledogue – un chien tenace qui luttait contre des taureaux
  • Le dalmatien – à l'origine, un élégant chien de tractage
  • Le Lhasa Apso – un chien de garde provenant des monastères bouddhistes du Tibet.
  • Le caniche – une espèce de chien rapporteur utilisé pour semer la confusion et ramener des proies hors de l'eau
  • Le Shar-Pei – chien de chasse et de garde
  • Le Shih Tzu – originaire du Tibet, symbole de la royauté chinoise sous la dynastie manchoue, et accompagnateur professionnel.

Afin de sélectionner le chien utilitaire qui convient le mieux à votre mode de vie, il est préférable de consulter un éleveur qui pourra vous renseigner sur leurs caractéristiques comportementales et leurs besoins.

Il n'y a pas vraiment de traits communs qui caractérisent les chiens utilitaires, et leurs besoins varient d'une espèce à l'autre, qu'il s'agisse de la pratique d'exercices, du toilettage, ou du dressage. Le dalmatien est un coureur par nature qui nécessite des entraînements vigoureux, tandis que le Shih Tzu se contentera d'une petite balade dans le jardin. Le caniche est un chien intelligent et dynamique qui excelle dans le sport canin, mais vous aurez bien du mal à convaincre un bouledogue de courir et faire des bonds pour attraper le Flyball.

Expert

CONSULTEZ UN EXPERT

Vous avez une question sur la nutrition ou la santé de votre animal ? N'hésitez pas à contacter notre vétérinaire et son équipe d'experts.


Continuer

Expert

1 femme, 2 chiens, 800 km

Rachel parcourera en autonomie avec ses 2 chiennes le plus long trail d’Europe situé au-dessus du cercle polaire.

SUIVEZ L’AVENTURE

Expert

REJOIGNEZ-NOUS

La Newsletter PURINA : entrez dans la communauté et bénéficiez de nombreux avantages !

Continuer

À propos des cookies sur ce site:
Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour nous permettre, ainsi que nos partenaires, de vous reconnaître et de comprendre comment vous utilisez notre site. Accédez à notre outil de consentement aux cookies, comme on peut le voir sur chaque page, pour consulter une liste complète de ces technologies et nous signaler si elles peuvent être utilisées sur votre appareil. En continuant d'utiliser ce site vous donnez votre consentement.