Votre nouveau chien

Dressage

Dressage

Injonctions de base

Éduquer votre chien peut se révéler une expérience amusante et enrichissante. Les chiens sont de brillants élèves qui s'en remettent à vous pour leur éducation. L'éducation contribue également à consolider la relation entre vous et votre chien. Les injonctions de base telles que  « viens », « assis », « pas bouger », « non », « couché », « pas toucher » « descends » feront de votre chien un bon citoyen canin. Les chiens ayant reçu une bonne éducation de base ont une vie moins stressante et plus agréable que ceux qui n'ont pas été éduqués, et ils auront moins tendance à s'égarer.

Les jeunes chiots manifestent beaucoup d'enthousiasme pour l'apprentissage et vous pourrez commencer l'éducation du nouveau venu dès son arrivée dans votre foyer. Par ailleurs, il n'y aucune raison de croire au mythe qui consiste à dire que le chiot doit être âgé d'au moins six mois avant de pouvoir être éduqué. Par conséquent,  vous pourrez vous atteler à la tâche dès leurs premiers pas. Plus ils sont jeunes, plus il est  facile de les éduquer et ils apprendront d'autant plus vite !   À présent, voici quelques conseils de bases pour l'éducation de votre chien. Pour toute information complémentaire ou des conseils sur le dressage professionnel, vous pouvez contacter un dresseur professionnel. Vous pouvez également vous procurer un DVD sur le dressage, ou lire l'un des excellents ouvrages qui ont été écrits sur ce sujet.

Règles à suivre

  • Les séances de dressage doivent être agréables et de courte durée. Il vaut mieux organiser six séances d'exercices de cinq minutes par jour que d'insister pendant une demi-heure de manière consécutive. Les chiots, en effet, perdent très facilement leur concentration.
  • Ne pratiquez les exercices que si vous êtes de bonne humeur, afin d'éviter que votre chien ne devienne victime de votre mauvaise humeur.
  • Veillez toujours à terminer la séance d'exercices sur une petite note agréable, en proposant à votre chien un exercice qu'il est capable d'exécuter facilement. Ainsi, vous terminerez la séance sur une évaluation positive.
  • Dans un premier temps, éliminez tous les éléments qui risquent de distraire votre chien. Soyez clairs et précis par rapport à ce que vous souhaitez lui apprendre et choisissez un environnement serein. Par la suite, vous opterez pour un lieu plus animé, afin que votre chien puisse s'habituer à répondre à vos injonctions dans des environnements différents.
  • L'éducation doit s'accompagner d'une récompense : friandises, jouets, jeux, câlins, etc. Les méthodes qui consistent à punir le chien de manière compulsive sont cruelles, ont un impact négatif, et ne débouchent sur aucun résultat probant. N'utilisez jamais de colliers étrangleurs car ceux-ci risquent de très facilement blesser votre chien. Si un contrôle physique du chien s'avère nécessaire, utilisez un collier de contrôle.

Assis

Il s'agit du premier exercice à enseigner à votre chien.

  • Prenez une friandise et montrez-la à votre chien.
  • Le chien est intéressé et il vous suivra de la tête pour tenter de l'attraper.
  • Présentez  la friandise au-dessus de la tête de votre chien de manière à ce qu'il lève la tête. Ensuite, maintenez-la juste derrière son museau de manière à ce qu'il doive rejeter la tête en arrière pour l'attraper.
  • La seule solution qui lui reste pour pouvoir attraper la friandise est d'abaisser l'arrière train au sol.
  • Au moment où il s'assied, donnez-lui la friandise et caressez-le généreusement.
  • Après quelques tentatives, votre chien aura compris comment gagner sa friandise, et il réagira en s'asseyant de plus en plus rapidement.
  • À partir du moment où il comprend clairement ce que vous attendez de lui, prononcez            « assis » lorsqu'il est assis, de manière à ce qu'il apprenne à associer l'injonction à l'action qu'il doit exécuter.
  • Maintenant que vous avez introduit l'injonction verbale, avec un peu de pratique, vous pourrez exiger de lui qu'il s'asseye sans devoir l'appâter avec une friandise.

Couché

Cet ordre indique au chien qu'il doit se coucher. Ne semez pas le trouble dans l'esprit de votre chien en lui disant « couché » pour le faire descendre du canapé ! Dans ce cas, optez pour        « descends ».

  • Maintenez une friandise dans la main et laissez apparaître une partie, de manière à ce que le chien puisse la voir.
  • Montrez-la au chien et placez votre main sur le sol. Votre chien fera tout pour tenter d'attraper la friandise.
  • Il finira par se coucher. Au moment où il se couche, cliquez et donnez-lui la friandise.
  • Poursuivez l'exercice, et lorsque le chien aura compris que votre main au sol signifie qu'il doit se coucher, ajoutez la commande verbale « couché » chaque fois qu'il exécute cette action.
  • Avec le temps, il obéira à l'injonction sans l'aide d'une friandise.

Viens ici !

Apprendre à votre chien à venir lorsque vous le lui demandez (l'appel) constitue probablement l'apprentissage le plus important pour lui. Rappeler votre chien lorsqu'il fonce droit vers une route fréquentée peut lui sauver la vie, et lui ordonner de revenir lorsqu'il joue avec d'autres chiens vous fera gagner un temps précieux et épargnera vos nerfs. La clé de la réussite consiste à commencer cet entraînement lorsque le chien est jeune (de six à huit semaines), car les chiots adorent suivre leur maîtres partout où ils vont. À partir de six mois, le chien se montre déjà beaucoup plus indépendant et l'apprentissage de l'appel sera, par conséquent, plus difficile à lui enseigner.

  • Lors de cet exercice, vous serez accompagné d'un ami ou d'un membre de la famille. Demandez à la personne qui vous accompagne de s'agenouiller au sol et de maintenir le chiot près de lui en position assise.
  • Asseyez-vous face au chien à une courte distance et appelez-le vers vous avec enthousiasme en prononçant son nom suivi de « viens ! »
  • Regardez votre chiot et ouvrez grand les bras comme pour donner l'accolade. Donnez l'impression d'être très heureux de le voir arriver. Vous pouvez vous aider d'une friandise ou de son jouet préféré.
  • Ne pouvant résister à votre enthousiasme, votre chiot se ruera vers vous. Dès qu'il arrive, offrez-lui la friandise et félicitez-le généreusement.
  • L'exercice doit être de courte durée mais pratiqué de manière répétée, en augmentant progressivement la distance que votre chiot aura à parcourir pour vous rejoindre. N'oubliez pas de le féliciter sans mesure dès qu'il arrive auprès de vous.
  • Dès que le chiot répond correctement à l'appel, commencez à l'appeler sans qu'il puisse vous voir. Jouez à cache-cache à la maison ou dans le jardin, de manière à ce que votre chiot doive chercher pour vous retrouver.
  • Rendez-vous dans le jardin et prévoyez un élément extérieur susceptible de distraire le chien, par exemple un ami qui se promène dans les environs. Si vous ne possédez pas de jardin, pratiquez l'exercice dans celui d'un ami. N'entamez jamais cette phase-ci de l'apprentissage dans un jardin public.
  • Vous pourrez commencer l'entraînement dans un parc public, où tout sera susceptible de le distraire, dès que le chien sera opérationnel dans un jardin privé. Utilisez une laisse extensible ou une longue corde de dressage, de manière à ce que le chiot se sente libre, tout en vous permettant de garder le contrôle sur lui.
  • Procédez à quelques appels. Veillez à ce que votre enthousiasme soit véritablement irrésistible car le parc est un lieu de distractions fascinant pour un jeune chien.
  • Si votre chiot se met à courir dans une autre direction en ignorant vos injonctions, ne le poursuivez pas car il y a fort à parier qu'il interprétera cette poursuite comme un nouveau jeu tout à fait passionnant ! Au contraire, courez dans la direction opposée (toujours en maintenant le bout de la laisse de dressage). Votre chiot sera complètement désorienté et finira par vous poursuivre. Le fait de vous enfuir lui apprendra à toujours garder un œil sur vous lorsqu'il est dehors, et ce, pour éviter de vous perdre !
  • L'erreur à ne pas commettre consiste à crier sur votre chien lorsqu'il il ne revient pas ou de vous fâcher au moment où, finalement, il décide de revenir. Cette attitude risque de semer le trouble dans son esprit. Souvenez-vous que vous souhaitez qu'il fasse l'association entre l'action de venir auprès de vous et la récompense que vous lui donnerez. Un peu de patience donc !

Pas bouger

« Pas bouger » est probablement l'exercice le plus difficile à enseigner. Les chiens ont tout simplement horreur de rester en place ! Mais, grâce à quelques entraînements courts et répétés, cet exercice pourra être contrôlé, et s'avèrera très utile dans bon nombre de situations, notamment lorsque votre chien cherchera à bondir hors de la voiture avant même que vous ayez pu lui passer la laisse autour du cou.

  • Commencez par l'exercice « couché – pas bouger ». Ordonnez à votre chien de se coucher.
  • Dites « pas bouger » d'une voix ferme et placez votre main devant vous, la paume face au chien.
  • Attendez quelques secondes, puis donnez-lui une friandise pour le récompenser d'être resté en place. Répétez cet exercice plusieurs fois.
  • Ensuite, demandez-lui de se coucher, reculez d'un pas et dites « pas bouger ».
  • Après trois secondes, avancez vers lui et récompensez-le. Félicitez-le pour être un « bon chien vraiment très intelligent ».
  • Augmenter progressivement la durée de la position en place ainsi que la distance qui vous sépare du chien. Mais ne précipitez surtout pas les choses.
  • Si votre chien enfreint l'ordre « pas bouger », ne vous fâchez pas. Le simple fait de ne pas réagir et l'absence de récompense seront suffisamment explicites pour lui. S'énerver est contreproductif.
  • Dès que le chien maîtrise le « couché – pas bouger », apprenez-lui à rester en place en position assise et ensuite en position debout, en suivant exactement la même méthode.

Non !

Bon nombre d'exercices portent leurs fruits en récompensant le comportement correct et en ignorant les réactions non attendues. Votre chien a besoin d'une approbation de votre part. Cependant, il est parfois nécessaire de faire comprendre à votre chien que son comportement est incorrect. Plutôt que de crier  « non » à tout bout de champ, des résultats peuvent être rapidement obtenus en enseignant d'abord à votre chien un signal signifiant « non », lui indiquant qu'il doit cesser toute activité, quelle qu'elle soit, chaque fois qu'il l'entend.

La méthode des disques

Il vous est conseillé de vous procurer une série de disques d'entraînement, sauf si votre chien est particulièrement sujet à la nervosité ou s'il s'effraye dès le moindre bruit sourd. Les disques d'entraînement sont au nombre de cinq et ressemblent à de petites cymbales assemblées à un porte-clé. Les disques sont maintenus dans la main sans qu'ils fassent de bruit et, au moment où vous souhaitez lui dire « non », vous lâchez le porte-clé qui, en tombant, produira un son caractéristique que le chien n'entendra en aucune autre circonstance.

  • Pour lui apprendre « non », pensez à garder sur vous quelques friandises. Vous  allez lui apprendre à associer le son des disques à l'absence de récompense.
  • Posez une friandise sur le sol et demandez au chien de la manger. Lorsque le chien s'avance pour la manger, faites tinter les disques au creux de votre main. Au moment où les disques retentissent, reprenez la friandise mais ne dites rien… le bruit fera le reste. 
  • Après quelques tentatives, votre chien cessera d'être surpris par le bruit et commencera à faire l'association entre le son et l'absence de récompense. À la fin, il anticipera le bruit des disques et abandonnera toute tentative de manger la friandise. Il vous regarde déçu…
  • À présent, passez à un autre exercice, « assis » par exemple, et donnez-lui une friandise pour avoir obéi à cet ordre, de manière à soulager sa déception et sa frustration lors de l'exercice précédent.
  • Très vite, votre chien comprendra que les comportements qui font retentir les disques équivalent à des comportements qui ne lui rapportent pas de récompense, et il abandonnera toute idée d'agir de la sorte sans même que vous ayez recours aux disques.

Pas toucher !

  • Vos disques peuvent également être utiles pour l'enseignement de l'injonction                          « pas toucher ».
  • Poser une friandise sur la table, à portée de votre chien. Dites « pas toucher », comptez jusqu'à trois et donnez-lui une récompense (autre que celle que vous lui avez demandé de ne pas toucher)
  • S'il tente d'attraper la friandise sur la table, faites retentir les disques.
  • Au fur et à mesure de la pratique de l'exercice, augmentez le temps d'attente avant de donner une friandise au chien.

Descends !

  • Si vous trouvez votre chien étendu dans le canapé, dites-lui « descends » et encouragez-le à venir auprès de vous. 
  • Lorsqu'il descend, récompensez-le et félicitez-le avec douceur, cliquez et donnez-lui un ordre d'obéissance simple tel que « assis » ou « couché ». Cela mérite également une petite récompense. 
  • Si le chien refuse de descendre du canapé, forcez-le à descendre physiquement et dites        « descends », comme énoncé plus haut.
  • Il est très important de rester cohérent. Si l'un des membres de la famille ne respecte pas cette règle, c'est vous qui payerez les pots cassés ! 
  • Si le chien se met à grogner lorsque vous tentez de le faire descendre du canapé, n'insistez pas et reculez. Il vous faudra dès lors demander conseil à un éthologiste qualifié le plus vite possible. Ne vous aventurez pas à résoudre les problèmes d'agressivité par vous-mêmes car vous risquez d'aggraver la situation.
Expert

CONSULTEZ UN EXPERT

Vous avez une question sur la nutrition ou la santé de votre animal ? N'hésitez pas à contacter notre vétérinaire et son équipe d'experts.


Continuer

Expert

1 femme, 2 chiens, 800 km

Rachel parcourera en autonomie avec ses 2 chiennes le plus long trail d’Europe situé au-dessus du cercle polaire.

SUIVEZ L’AVENTURE

Expert

REJOIGNEZ-NOUS

La Newsletter PURINA : entrez dans la communauté et bénéficiez de nombreux avantages !

Continuer

À propos des cookies sur ce site:
Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour nous permettre, ainsi que nos partenaires, de vous reconnaître et de comprendre comment vous utilisez notre site. Accédez à notre outil de consentement aux cookies, comme on peut le voir sur chaque page, pour consulter une liste complète de ces technologies et nous signaler si elles peuvent être utilisées sur votre appareil. En continuant d'utiliser ce site vous donnez votre consentement.