La perte de poils chez le chat : qu'est-ce que cela signifie ?

Nos amis les chats possèdent de nombreuses caractéristiques uniques, mais celle qui nous fait le plus souvent craquer est leur magnifique pelage. Un pelage doux donne envie d'être caressé et peut favoriser le rapprochement entre un chat et son maître. Par conséquent, lorsque vous remarquez que votre chat perd ses poils (phénomène également connu sous le nom d'alopécie féline), vous pouvez naturellement vous sentir concerné. Les chats sont sujets aux pertes de poils en permanence (sous forme de mue), mais il s'agit d'un événement naturel et cette mue ne laisse aucune plaque clairsemée ou dénuée de poils. Cette perte de poils du chat ne doit pas être confondue avec l'alopécie. Dans cet article, nous allons passer en revue les signes de l'alopécie féline et les moyens de la soulager.

 

Les signes d'une véritable perte de poils chez le chat

La perte de poils chez le chat peut être partielle ou totale. La peau des zones affectées peut contenir des bosses, des croûtes ou des rougeurs et la peau peut même être à vif (à force de se gratter). L'alopécie peut être symétrique ou non. Si votre chat est affecté, il existe deux causes principales d'alopécie : les démangeaisons et les affections sous-jacentes.

Les démangeaisons

Les démangeaisons (appelées aussi prurit) sont la cause la plus fréquente de perte de poils. Les allergies ou les parasites qui provoquent une gêne sont à l’origine de ces démangeaisons. On peut noter par exemple la présence de puces ou de déjections de puces (des petits grains noirs trouvés dans le pelage).

Si cette réaction persiste, la peau est souvent altérée et le pelage devient cassant. Lors de chute de poils importante, avec des symptômes similaires à ceux qui sont décrits ci-dessus, emmenez votre compagnon chez le vétérinaire le plus rapidement possible.

Affections sous-jacentes

La perte de poils causée par une affection sous-jacente telle que des problèmes endocriniens (comme la maladie de Cushing ou l’hyperthyroïdie) ne crée pas de démangeaison mais elle conduit à une chute de poils importante. La peau est souvent intacte (même si elle peut changer de couleur) et les poils ne sont pas cassés.

Les affections sous-jacentes à l’origine d’alopécie sont plus rares chez le chat et provoquent également d'autres symptômes. Si vous remarquez quelque chose d'anormal comme un changement d'appétit ou une léthargie en plus de la perte de poils, emmenez votre chat chez le vétérinaire dès que possible.

Mon chat perd ses poils, que faire ?

Si la perte de poils de votre chat est importante, emmenez-le chez votre vétérinaire, qui sera en mesure d'en déterminer la cause. Il pourra ensuite vous recommander un traitement en fonction de son diagnostic. Toutefois, vous pouvez aussi agir chez vous pour aider votre chat avec notamment :

  • • Une alimentation optimale : une mauvaise alimentation peut être la cause d'un pelage en mauvais état. Nourrir votre chat avec une gamme d'aliments haut de gamme comme les produits Purina®Pro Plan®Chat peut aider à améliorer l'état du pelage de votre chat. Il est recommandé de lui fournir un apport élevé en protéines : les aliments riches protéines animales représentent donc un choix judicieux comme par exemple Purina® Pro Plan® Derma Plus
  • • Des antiparasitaires : la prévention des parasites tels que les puces est essentielle pour éviter les causes principales de la perte de poils.

ALLERGIES ET PROBLÈMES DE PEAU CHEZ LE CHAT

Trouver le bon aliment pour votre chat