Prévoir un budget pour votre chaton

Les chats coûtent en général moins cher que les chiens. Il faut tout de même prévoir un budget mensuel et ne pas oublier les frais initiaux lors de l'adoption du chaton.

Prévoir un budget pour votre chaton

Organiser un budget et s'assurer que vous avez les moyens d'adopter un chat est un élément essentiel que vous devez prendre en compte lorsque vous décidez d'adopter. Il y a de nombreuses choses auxquelles penser !

Le coût d'une adoption varie selon l'organisation ou le refuge où vous souhaitez adopter. En général, les prix vont de 30 à 150 Fr. Ces frais vous permettent souvent de vacciner et stériliser votre chat et permettent au refuge de rester ouvert.

Pour vous préparer à l'arrivée de votre nouvel animal, achetez de la nourriture pour chats, des gamelles, un panier, un bac à litière, de la litière et une cage de transport pour chats. Procurez-vous également des jouets même si vous pouvez les fabriquer vous-même. Pour plus d'idées et des conseils, consultez notre guide de jouets pour chats.

Se préparer à l'imprévu

Les frais les plus importants à prévoir à votre budget seront certainement ceux du vétérinaire. Certains frais sont planifiés (les vaccinations, les cures de vermifuge et les médicaments de prévention des puces). Il est également recommandé de faire implanter une puce électronique sur votre chat s'il sort à l'extérieur. Ainsi, s'il se perd et que quelqu'un le retrouve, il sera possible de l'identifier.

Les frais de vétérinaire imprévus sont plus compliqués à payer. Un traitement ou un séjour à la clinique vétérinaire à la suite d'un accident ou d'une maladie peuvent rapidement coûter plusieurs centaines de francs. Les dépenses mensuelles et l'assurance maladie pour votre animal, lorsqu'elle est disponible, peuvent vous aider à payer les frais de vétérinaire imprévus.

Il ne faut également pas oublier les frais de pension lorsque vous partez en vacances. Vous pourrez peut-être demander à vos amis ou à de la famille de s'occuper de votre chat si vous partez. Dans le cas contraire, c'est une autre dépense à prévoir.